Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Le marché européen de l’ananas très instable

Le marché de l’ananas, déjà fragile a subit de plein fouet la pandémie du Covid-19. La longue période de confinement imposée dans la plupart des pays européens, la fermeture du secteur de la restauration mais aussi une offre de fret plus faible et souvent donc plus chère ont pesé sur le marché.



En Allemagne, la saison a été instable avec des prix relativement bas et de nombreux négociants ont retiré temporairement le fruit de leur approvisionnement. Avec l’arrivée des fruits d’été, la demande d’ananas baisse. En Belgique, le marché a été marqué par la rareté; aucun fret aérien d’ananas au cours des deux derniers mois en provenance du Costa Rica et de la République dominicaine; ce qui a entraîné une hausse des prix de l’ordre de 30%. Depuis la semaine dernière, une amélioration est observé mais le fret aérien demeure cher et les ananas importés par bateau sont disponibles mais à des prix plus élevés. En France, comme en Belgique, peu d’offre disponible, avec une pénurie observée depuis 2 à 3 semaines et donc aussi des prix élevés, de l’ordre de €12 à €13 la boîte. En Italie, la demande d’ananas a chuté, le secteur de la restauration absorbant un gros volume d’ananas. Avec l’irrégularité et la faiblesse des vols entre l’Europe et l’Amérique centrale, le prix du fret a été multiplié par plus de 2,5.



www.commodafrica.com

#Ananas #Cours_sur_les_marchés


          Le marché européen de l’ananas très instable