Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

La Nouvelle-Aquitaine lance la chasse aux sangliers et aux chevreuils avec plus de deux mois en avance

La prolifération de ces ravageurs pendant le confinement a causé des dégâts dans les champs. Dans les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et en Dordogne, les autorités ont donc avancé au 1er juin la date de réouverture de la chasse (souvent fixée au 15 août). Les défenseurs de l’environnement déplorent cette décision tandis que les chasseurs l’estiment nécessaire.



L’objectif de ces décisions anticipées est de limiter la prolifération des sangliers, des chevreuils et du gros gibier. La reproduction et les déplacements de ces animaux ont été peu perturbés pendant le confinement. Conséquence, leur nombre a augmenté et ils ont eu tendance à se rapprocher des terres agricoles. Ce dernier phénomène est par ailleurs susceptible d’être amplifié par la sécheresse. Les battues administratives habituellement organisées à cette période n’ont pas pu avoir lieu. Dans les Landes, ces opérations éliminent par exemple chaque année 2 500 sangliers. Les semis de printemps de certains exploitants agricoles du département ont ainsi été endommagés par des sangliers fin mars. De son côté, Europe Écologie Les Verts (EELV) Dordogne regrette l’avancée de l’ouverture de la chasse et souhaite voir la date reportée au 15 août.



www.ouest-france.fr

#Agriculture #France #Chasse #Sanglier


            La Nouvelle-Aquitaine lance la chasse aux sangliers et aux chevreuils avec plus de deux mois en avance