-35639 L’Europe n’a pas réussi à enrayer le déclin de la biodiversité

Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

L’Europe n’a pas réussi à enrayer le déclin de la biodiversité

En Europe, la biodiversité a du mal à être préservée depuis plusieurs années, notamment pour les espèces présentes sur des terres agricoles. Depuis 1990, les effectifs des populations d’oiseaux des champs et de papillons des prairies de bons indicateurs de l’évolution de la biodiversité ont baissé de plus de 30 %.



En 2011, la Commission a adopté une stratégie visant à enrayer la perte de biodiversité à l’horizon 2020, en mobilisant notamment la Politique agricole commune (PAC). Le 5 Juin, ils sont arrivés à une conclusion sans appel : « La politique agricole commune n’est pas parvenue à inverser la tendance à la baisse que connaît la biodiversité depuis des décennies, et l’agriculture intensive reste l’une des principales causes de la perte de biodiversité. » « Jusqu’ici la PAC n’a pas suffi à contrer le déclin de la biodiversité des terres agricoles, lequel représente une grave menace pour l’agriculture et l’environnement . D’une part la stratégie de l’Union européenne en faveur de la biodiversité souffre de graves lacunes en l'occurrence le manque d’objectifs clairs et mesurables, une mauvaise coordination des politiques. D’autre part, la majeure partie des fonds de la PAC (les paiements directs aux exploitations agricoles) a un impact limité sur la biodiversité.



reporterre.net

#Biodiversité


          L’Europe n’a pas réussi à enrayer le déclin de la biodiversité