Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Bovins et coup de chaleur : Ce qu’il faut savoir

Depuis quelques semaines maintenant, l’été a fait son apparition. En cette saison, plus particulièrement en période de canicule, le bien-être animal est perturbé. Leur température corporelle augmente et leur corps produit alors de gros efforts pour s'acclimater. Cela peut leur être fatale. Il existe néanmoins quelques astuces pour leur éviter le coup de chaud.





Les conséquences de la chaleur sur les bovins



En cette période de forte chaleur, les animaux et les bovins en particulier, sont soumis à des températures élevées. Leur bien-être est déréglé, il faut donc s’en occuper. La première conséquence qui peut survenir d’un coup de chaud est le stress thermique de l’animal. En effet, une température de 20°C et un taux d’humidité de 80% génère un stress modéré à sévère. Le stress dû à la chaleur se répercute sur l’activité à savoir: le rendement et la santé des animaux. Il a également un impact négatif sur le comportement, la physiologie et les balances énergétiques de l’animal. C’est donc important de les protéger.



Les fortes températures défavorisent à long terme la reproduction et altère la santé des bovins. En début de gestation, au moindre coup de chaleur, une femelle risque l’avortement. La chaleur augmente également les risques d’infections. En effet, quand leur température corporelle augmente, les animaux peuvent subir des modifications hormonales. Ce qui peut causer un moins bon développement des ovules chez les vaches et dégrader la spermatogenèse chez les mâles.



Le stress thermique est comme tout stress. Il affaiblit la résistance des animaux face aux risques de maladies, et aussi défavorise leur reproduction. La vigilance reste donc de mise.





Les solutions pour protéger les animaux contre les fortes chaleurs



En tant qu'éleveur, votre activité principale est tournée sur l’élevage. Les outils destinés à l’entretien et au bien être des animaux sont on ne peut plus chers. Pour éviter la baisse de la production et du rendement de vos animaux en période de canicule, il vous faut mettre en place quelques astuces. La première étape consiste à sécuriser vos ressources fourragères afin d’avoir suffisamment de stocks pour affourager en été. Il est important de savoir déceler les symptômes de coup de chaud sur ces animaux.



La mise en place d’un point d’eau est primordiale pour éviter la déshydratation de vos animaux. Il vous faut donc des abreuvoirs ou créer une arrivée d’eau pour éviter aux bêtes de se retrouver sans eau. En période de forte chaleur, les bovins boivent plus d’eau que d’ordinaire. Ils ont besoin de compenser les pertes d’eau causées par la respiration et la transpiration. L’accès à l’eau tout le long de la journée est donc indispensable. Il faut également laisser le plus souvent les animaux dans les bâtiments tout en laissant les portes ouvertes. Ce qui leur permettra de sortir à leur guise. Aussi aménager plusieurs zones d’ombres au pâturage.



L’éleveur doit apporter fréquemment et de préférence lors des périodes moins chaudes de la journée, des aliments. Ainsi il maintiendra la fraîcheur et la saveur des aliments, et de là empêcher la fermentation du fourrage. Il faut également leur apporter des compléments alimentaires (bolus) et des vitamines nécessaires à leur développement et leur bien être. Les nourrir tôt le matin et tard le soir vers 20 heures, pour éviter une grande perte d’énergie au cours de la journée. Penser également à les rafraîchir le plus souvent en installant des ventilateurs un peu partout dans le bâtiment. Aussi arroser le plus souvent l’enclo et les animaux au tuyau d’arrosage.





On peut penser parfois que les animaux et plus précisément les bovins sont à l’abri des problèmes de stress thermique. C’est pas le cas. D’ailleurs, au cours des étés chauds, le stress des animaux est un facteur qui donne du fil à retordre aux éleveurs. Ses effets dommageables sur la reproduction peuvent durer au delà de la période de canicule. Il faut donc faire attention de garder les animaux le plus près possible de leur zone de confort thermique. Le bien être animal en dépend.



#Bovins #Elevage_bovin #Conseils_En_Elevage


          Bovins et coup de chaleur : Ce qu’il faut savoir