Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Lait sans OGM, une norme qui prend de l’ampleur

Les consommateurs que nous sommes, ne s’avons pas forcément, mais quand on parle de “lait sans Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)”, cela ramène à l’alimentation des vaches laitières sans OGM. Cette alimentation est marquée par l’absence de Soja importés de pays n’ayant pas les mêmes contraintes de réglementations sociétales. Nombreuses sont les laiteries qui proposent d’intégrer une démarche “lait à herbe” ou “lait sans OGM”. Mais que sait-on de cette démarche?





La réglementation française sur le lait à herbe



Le lait issu de vaches nourries sans OGM est généralement considéré comme un lait sans OGM. La réglementation prévoit que ces vaches doivent avoir un taux inférieur à 0.9% de contamination fortuite et non évitable (maladies impossibles à éviter pour les producteurs). En France, le problème de contamination impossible à éviter, se pose généralement sur des vaches nourries avec des produits importés ; étant donné l'interdiction des cultures OGM à caractère commerciale sur le territoire.



Le secteur laitier considère que la production de lait à herbe représente 20 à 25 % de la production totale française. C’est en nette progression, mais classée loin derrière l’Allemagne qui en est à 50%. Le premier pays Européen producteur de lait sans OGM est l’Autriche qui en produit 100%.





L’enjeu de la démarche



la filière laitière sans OGM est un secteur en plein essor. Car, certains consommateurs s’y intéressent de plus en plus. En Allemagne, comme dans d’autres pays, on le considère comme un marché porteur. Également, les fromages et les crèmes issus du lait à herbe sont beaucoup demandés. Néanmoins en France, c’est un secteur qui marque encore le pas. Car, une grande partie des consommateurs préfère les produits conventionnels. Et pourtant, l’alimentation sans OGM des animaux est gage d’une certaine qualité.



Au niveau de l’éleveur, le principal enjeu est le soja. C’est un complément protéique important mais le soja sans OGM est extrêmement cher. Il est bien de savoir que quand on parle de production du lait à herbe, cela revient à dire que tous les bovins de la ferme, y compris les allaitants, soient nourris à l'herbe. Cette démarche est bénéfique pour l’élevage en général, car elle permet l’autonomie protéique en stimulant la recherche pour de nouvelles plantes.



Les facteurs clés de réussite du lait sans OGM



Nourrir ses vaches et obtenir du bon lait, tout en se passant des produits génétiquement modifiés, est une démarche possible. Bien maîtriser le pâturage, ainsi que varier les récoltes avec d’autres plantes cultivées telles que le lin, permet d’apporter aux animaux, des protéines. Passer à une laiterie sans OGM demande de l’engagement de la part de l’éleveur. En sommes, pour obtenir du lait sans OGM, l'alimentation des vaches se constitue non seulement sans OGM, mais aussi avec des produits issus de l’agriculture locale.



Il faut avoir suffisamment de parcelles accessibles autour du bâtiment d’élevage. Et surtout bien les aménager. Il faut également savoir cultiver les herbes. La gestion du rationnement à l’herbe est importante. Cela doit se faire en ajustant la part du fourrage et des concentrés distribués afin de valoriser l’herbe pâturée.







En France, il semble avoir un désintérêt total de la part des politiques publiques pour le secteur des animaux nourris sans OGM. C’est pourtant une erreur. De nos jours tout concours vers cette norme qui garantie un lait bio. talkag.com l’a bien compris. Dans sa démarche d’accompagner les éleveurs et agriculteurs dans la pratique du bio, le site de partage du savoir vous permet d’en connaître un peu plus sur le lait sans OGM. Vous y trouverez des experts qui sauront vous accompagner dans cette démarche. Retenez juste que c’est un marché porteur, un marché de demain. Et tôt ou tard tout le monde de l’élevage va converger vers là. TalkAg vous aide dans la sensibilisation à cette démarche. Une communauté d’éleveur bio s’y trouve et est prête à échanger, vous informer, et partager les expériences.







#Lait #OGM #Laiterie #Vaches_laitières #Bovins


          Lait sans OGM, une norme qui prend de l’ampleur