Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

LA VIRESCENCE FLORALE, UNE MENACE POUR LE COTONNIER AFRICAIN

La virescence florale est une maladie transmise par un phytoplasme nommé l’Orosius cellulosus. La maladie occasionne de grands dégâts sur les cotonniers. Ainsi, en Afrique, elle se localise beaucoup plus en Côte d’Ivoire, au Mali ainsi qu’au Burkina Faso. Quels sont les dégâts causés par cette maladie sur le cotonnier ? Aussi, comment venir à bout de cette maladie? Quel est le rôle de TalkAg pour aider les agriculteurs qui en sont victimes?





Reconnaître la virescence florale du cotonnier



D’abord, il est important de savoir la manifestation de la maladie sur le cotonnier. En effet, on reconnaît la maladie par une perte de la pigmentation florale devenant ainsi verte ; les parties florales développent des structures foliaires ; on observe une prolifération de rameaux axillaires, ainsi que d’autres proliférations des parties aériennes et des racines de la plante. Une décoloration des feuilles s’observe (jaune, rouge ou autre coloration) ; les feuilles et les fruits diminuent en tailles ; s’en suivent une nécrose du phloème, une atrophie et un dépérissement total de la plante. Les plantes hôtes sont les phytoplasmes et les dicotylédones. Certains champs perdent presque toute la production.





Lutte contre la virescence florale du cotonnier



D’abord, il faut arracher les cotonniers de la récolte précédente afin d’éviter une possible manifestation de la maladie. Utiliser les variétés moins sensibles à la maladie (variétés à fortes pilosités). Il est bien de protéger les plantules par des insecticides systémiques utilisés en épandage dans le sol, en application foliaire ; ou en traitement de semences. En cas d’infestations, il faut rapidement arracher les plantes infectées afin d’éviter la propagation de la virescence florale.





Talkag, le plateforme digitale pour échanger sur la maladie



La virescence florale est une maladie virale du coton mais dont très peu de professionnels de l’agriculture en parlent. TalkAg est la plateforme digitale qui permettra aux agriculteurs africains d’en débattre. Grâce au site internet Talkag, beaucoup sauront l’existence de la maladie, ses manifestations et les moyens d’en venir à bout. En effet, Talkag, c’est l’échange d’expériences, une entraide mutuelle entre agriculteurs et une meilleure pratique de l’agriculture.



En définitive, il est de bon ton de surveiller les plantations de coton. Une fois que les graines poussent et que la plante grandit, la surveillance doit être de mise. Enfin, en période de surveillance, lorsqu’une plante semble être infectée, il faut la retirer immédiatement du lot.



#Virescence_Florale #Cotonnier #Coton #Maladies_de_plantes

Source de l'image : ResearchGate


          LA VIRESCENCE FLORALE, UNE MENACE POUR LE COTONNIER AFRICAIN