Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

GESTION DES BOVINS EN PÉRIODE D’HIVER POUR LES MAINTENIR EN BONNE SANTÉ

L’hiver arrive à grand pas en France. C’est le moment pour les éleveurs bovins de préparer le bétail pour affronter cette période. La gestion des bovins en période d’hiver est au centre des préoccupations de chaque éleveur. Il faut apporter la nourriture nécessaire pour alimenter son bétail. Il est important de ne pas négliger l’aménagement du lieu où sera logé ces dernières. TalkAG, la nouvelle plateforme de partage du savoir agricole peut-il venir en aide aux agriculteurs ?



Une bonne alimentation pour une meilleure gestion des bovins en période d’hiver



Comme plusieurs animaux, les vaches s’adaptent au froid à l’arrivée de l’hiver : un pelage plus épais, une couche de gras isolante et un métabolisme plus sollicité. Toutefois, en dessous de -5 °C, la vache commence à puiser dans ses réserves pour se réchauffer. Il lui arrive ainsi de perdre du poids parfois ; ce qui peut donc affecter son bien-être et sa production de lait. Un contexte où l’éleveur redouble de vigilance. Pour cela, l’éleveur fait attention à l’apport en aliment pour l’animal.

En hiver, l’herbe ne pousse plus. L’animal est donc entièrement dépendant de la nourriture que lui donne l’éleveur. L’apport de foin et d‘autres compléments alimentaires ( ensilage de maïs, tourteaux, betteraves fourragères, colza, chou fourrager, etc. ) est vital. En période d’hiver, une vache consomme chaque jour entre 60 et 80 kg de végétaux.



En ce qui concerne la gestion de l’eau en période d’hiver, il faut savoir qu’il ne faut pas mettre de l’eau gelée à disposition des animaux. Si c’est le cas, elle doit être brisée plusieurs fois par jour.



La bonne gestion des bovins en période d’hiver passe aussi par un bon aménagement de l’étable



À faibles températures sont basses, les bovins sont sensibles au vent. Il faut donc qu’ils puissent s‘en protéger. Ces animaux ne sont pas sensibles à la pluie. Toutefois, le pelage du bovin perd son pouvoir isolant en cas de fortes averses. En conséquence, en cas de froids intenses, les animaux doivent être dans un endroit sec, à l’abri des intempéries. Les vaches sont ainsi rentrées à l’étable. Compte tenu de leurs sensibilité aux basses températures, l’éleveur veille à préserver une aération étudiée pour évacuer l’humidité de l’étable, sans toutefois créer de courants d’air. Il prend aussi garde à ce que la litière à base de paille et changée très régulièrement soit toujours sèche et disponible en quantité suffisante.



Pour éviter que le pelage soit trop humide, l’éleveur procède à une légère tonte sur le dessus du dos de l’animal pour faciliter l’évaporation de l’humidité issue de la transpiration.



Des mesures à prendre en compte pour la protection des veaux



En ce qui concerne les veaux âgés de plus de deux semaines, il doivent avoir accès à de l’eau fraîche adéquate. De plus, cette eau est fournie en quantité suffisante, ou satisfaire leur besoin en liquide grâce à d’autres boissons.



Les jeunes veaux âgés de seulement quelques jours doivent toujours avoir un abri. Ces derniers ont une grande sensibilité au froid, et les risques de mort par hypothermie sont importants. Cela à cause de leur couche de poils et de graisse très fine.



Certains veaux logent dans des igloos, des petits boxes en résine. En hiver, ces boxes doivent être richement pourvu en litière propre pour que le veau se maintienne à une température confortable. Ces abris se placent dans la direction opposée aux vents dominants.



#Conseils_En_Elevage #Bovins





#Conseils_En_Elevage


          GESTION DES BOVINS EN PÉRIODE D’HIVER POUR LES MAINTENIR EN BONNE SANTÉ