Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

RÉUSSIR LE SEMIS DES CÉRÉALES POUR AVOIR UNE MEILLEURE LEVÉE

La période de semis de céréales approche à grand pas. Dans certaines régions de France, le semis bat déjà son plein. Cependant, l’objectif final de la mise en terre d’une graine de la part du céréalier est l’obtention d’une bonne récolte. Réussir son semis garantit une bonne levée de la plante. Ainsi, certains paramètres sont importants ; en l'occurrence l’état du sol et surtout la densité de semis. Le monde agricole se digitalise, c’est ainsi que voient naître de nos jours des plateformes agricoles pour accompagner les agriculteurs. TalkAG est la plateforme de partage du savoir agricole.



Pour une bonne levée, s’assurer que le sol soit fin prêt avant de pratiquer le semis des céréales



Tout d’abord, il faut s’assurer que les semences sont à l’abri des parasites comme les limaces. Le triticale est plus sujet à la pression de ce parasite. Aussi, il est important d’accorder une importance à la culture précédente ; s’assurer qu’elle ne favorise pas la prolifération des limaces. Donc, il faut impérativement surveiller ce parasite régulièrement. Pour cela, l’agriculteur peut réaliser un piège servant à la mesure de la pression des limaces avant le semis en période humide ; surtout s’il n’y a eu de travail du sol récent. Lorsque le sol toute suspicion est levée, l’on peut penser à semer.



La profondeur de semis est un paramètre à ne pas négliger. Elle doit être déterminée afin de ne pas rendre le tallage et la levée trop difficile. Un semis trop profond expose la plante au gel. En d’autres termes, une mauvaise profondeur de semis est l’une des conséquences d’un mauvais rendement. Pour la culture des céréales, on recommande de ne pas semer à plus de 2 cm. Enfin, le sol doit avoir des conditions d’humidité adaptées aux céréales à semer.



Pour exprimer pleinement son potentiel de rendement, la densité de semis des graines de céréales est un paramètre à ne pas négliger



Certains agriculteurs confèrent le bon rendement à une grande densité de semis. Ceci est en effet une erreur car, le risque de développer des maladies et de provoquer de la verse s'accroit. Dans des sols peu propices au tallage, il est possible de revoir la densité de semis à la hausse. La date de semis est aussi à considérer : plus on sème tôt (2ème moitié d’octobre pour le blé et le triticale), moins dense on sèmera. Avec le temps, sa densité de semis doit augmenter.



Pour savoir la quantité de semences à apporter, il faut en premier lieu déterminer sa densité de semis. Ensuite, déterminer le nombre de pieds souhaités à l’hectare. Enfin, on calcule le poids à mettre par hectare en fonction de la variété et du PMG (Poids de Mille Grains). Le PMG est un paramètre important à prendre en compte au risque de voir la quantité à semer faussée.



TalkAG, la plateforme de partage du savoir agricole au service des agriculteurs



L’agriculture moderne de nos jours fait appel à internet dans son évolution. L’agriculteur a maintenant la possibilité d’apprendre beaucoup plus vite des autres grâce au web. Aujourd’hui, il a à sa disposition la plateforme Talkag qui lui est dédiée. Grâce à Talkag, il en sait plus sur la densité de graines pour le semis des céréales. Ainsi, ce dernier sait les précautions à prendre lors du semis afin d’avoir une bonne levée de la plante. Ceci est possible grâce aux différents échanges qu’il a avec les autres agriculteurs partout dans le monde à travers son téléphone portable ou son ordinateur. Talkag, c’est l’échange des techniques agricoles, des conseils agricoles.



#TalkAG #Céréales #Semis #Conseil_agronomiques


          RÉUSSIR LE SEMIS DES CÉRÉALES POUR AVOIR UNE MEILLEURE LEVÉE