Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

LES RAISONS POUR LESQUELLES LA CULTURE DU SOJA PREND LE PAS SUR LES AUTRES CULTURES

Le soja n’est plus à présenter au monde. La culture du soja prend une grande ampleur à cause de la demande sans cesse grandissante des pays importateurs. La culture du soja en Afrique ne cesse de croître d’année en année. Le soja africain se hisse à une place importante sur le marché mondial des exportations de graines oléagineuses. Cultiver le soja pour satisfaire la demande, c’est bien. Toutefois, cultiver le soja regorge de plus de bienfaits que nous ne pouvons imaginer. Pourquoi cultiver le soja?



La pratique de la culture du soja, bénéfique sur plusieurs plans



D’abord, cultiver le soja assure une certaine sécurité alimentaire : En effet, le soja contient en moyenne 35 à 40 % de protéines et est une des meilleures sources de protéines pour ceux qui le consomme. Ainsi, les graines de soja se consomment soit directement, soit après transformation. Les graines de soja se transforment en lait, huiles de friture et divers autres produits, y compris en aliments de sevrage pour les nourrissons. Pour les populations pauvres, il s’agit d’une excellente source de vitamines.



Ensuite, produire le soja permet aussi de nourrir le bétail : Les aliments pour animaux à base de soja sont particulièrement utilisés par les éleveurs de volailles. Les résidus de culture constituent également de bons aliments pour les animaux.



Enfin, la pratique de la culture du soja reste bénéfique pour le sol : Les résidus de culture du soja sont riches en protéines et enrichissent des matières organiques présentes dans le sol. La conservation des racines, des feuilles et des tiges de soja sur le sol après les récoltes ajoute au sol 15 à 40 kg d’azote supplémentaires par hectare, ce qui permet à la culture suivante d’en disposer. Cela est l’équivalent d’un demi-sac ou d’un sac et demi vide d’urée, et donnera un très bon coup de pouce à la culture suivante.





#Soja


          LES RAISONS POUR LESQUELLES LA CULTURE DU SOJA PREND LE PAS SUR LES AUTRES CULTURES