Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

L’INTÉRÊT DES MÉLANGES DES COUVERTS VÉGÉTAUX

Comme nous l’avons déjà abordé dans l’un de nos articles, les couverts végétaux ne sont pas choisis au hasard. L’agriculteur décide du choix de son couvert en fonction des objectifs qu’il souhaite atteindre. Cependant, il arrive que l’agriculteur décide sur une même parcelle de procéder au mélange des couverts toujours en fonction de ses objectifs. Quel intérêt à l’agriculteur de mélanger les couverts végétaux ?



Faire un mélange pour mieux assurer la couverture



Peu importe les conditions, la mise en place de plusieurs espèces en simultané augmente les chances d’une bonne couverture végétale. Cela limite surtout les risques qui sont liés au climat (selon l’année, des plantes vont se développer mieux que d’autres). L’action des ravageurs est également freinée : les limaces, tenthrèdes, pucerons… peuvent attaquer une plante plus spécifiquement, délaissant les autres.



Faire un mélange pour produire une excellent biomasse



L’association de plusieurs espèces choisies en fonction de leur complémentarité booste une bonne concurrence entre les plantes qui initie l’augmentation de la biomasse. Cette biomasse est d’autant plus importante quand le mélange inclut des légumineuses. La légumineuse privilégie d’abord l’azote présent dans le sol ; les plantes du couvert sont donc en concurrence. Quand la réserve en azote du sol s’épuise, les légumineuses développent leur système racinaire en symbiose avec les bactéries. Elles deviennent alors autonomes et développent leur biomasse de manière importante. Pour favoriser et accélérer le développement de la symbiose des légumineuses, certains préconisent d’introduire d’autres espèces non fixatrices d’azote qui capteront l’azote du sol. La part de légumineuses dans le couvert ne doit pas dépasser 75%.



Faire un mélange pour mieux gérer le salissement



En associant des espèces, la biomasse et l’agressivité de l’ensemble du couvert est améliorée. Ainsi, la biomasse produite est alors importante. Le couvert est plus efficace dans le contrôle et la suppression des repousses et adventices.



Faire un mélange pour tirer tout le potentiel nutritif du sol



L’association de plusieurs espèces avec des profils racinaires différents les uns des autres permet d’optimiser la mobilisation de l’ensemble des réserves du sol.



Faire un mélange pour améliorer la structure du sol



Le développement de la biomasse racinaire, moins important chez les plantes annuelles, marche de pair avec la biomasse aérienne. Pour les mélanges, l’exploration du sol par les racines est plus complète et plus profonde. La consommation de grandes quantités d’eau en fin d’été permet par ailleurs d’améliorer la bio-fissuration (retrait des argiles de profondeur par assèchement). A sa destruction, le couvert laisse un réseau racinaire facilement utilisable par les cultures suivantes.



Faire un mélange pour réduire les coûts des semences



Vu le prix des semences de certaines plantes (freinant utilisation), l’association permet, en les « diluant » avec d’autres graines moins chères, d’utiliser ces plantes et de bénéficier de leurs atouts, à un coût acceptable.



Source image : Réussir.fr



#Conseil_agronomiques #Couvert_végétal



Lire LES OBJECTIFS VISÉS PAR L’AGRICULTEUR DANS LE CHOIX DE SES COUVERTS VÉGÉTAUX à l’adresse www.talkag.com



#Couvert_végétal


          L’INTÉRÊT DES MÉLANGES DES COUVERTS VÉGÉTAUX