Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Semis direct sous couvert

Un éleveur dans l’Aveyron raconte son expérience



Les mélanges d’espèces mieux adaptés



L’objectif du couvert est qu’il se développe assez pour concurrencer les adventices. Après plusieurs expériences menées, il se rend compte que le mélange de plusieurs espèces est mieux adapté car, selon la météo, les plantes se développent plus ou moins bien, et donc avec un mélange, la couverture est assurée. Il a le mérite que les fournisseurs proposent des mélanges déjà prêts. Il a souvent recours au pois, radis, vesce, lin, colza, féverole; en fonction de ses besoins. Lorsqu’il a besoin de plus de fourrages pour ses animaux, il choisit des espèces comestibles.



www.terre-net.fr



#Semis_sous_couvert #Couverts_Végétaux #Conseil_agronomiques


          Semis direct sous couvert