Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Semis direct sous couvert

Un éleveur dans l’Aveyron raconte son expérience



Semer plus rapidement après la moisson



La rotation de Philippe est sous la forme première céréale, couvert d’été, deuxième céréale, couvert d’été, puis une prairie implantée sous couvert pendant deux ou trois ans. La gestion d’un couvert végétal est technique. Elle demande de pouvoir s'adapter. Selon la météo ou l’état du sol, il arrive que les plans doivent changer. La température du sol est en effet un critère très important pour la date des semis. « En semis direct, il faut semer un peu plus tôt les céréales d’automne, environ 10 jours. Au printemps, c’est plutôt l’inverse. L’important, c’est la température du sol. Il faut attendre que la terre se réchauffe. » S’il y a un avantage certain à cette technique, c’est qu’elle a permis à Philippe de s’intéresser aux sols et à l’agronomie. Il est devenu acteur de ses choix culturaux.



www.terre-net.fr



#Semis_sous_couvert #Couverts_Végétaux #Conseil_agronomiques


          Semis direct sous couvert