Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

“ 20 % de bio dans les cantines est un bon objectif, ambitieux mais atteignable ”

La loi sur l'agriculture, qui vient d'être adoptée, fixe un objectif de 20 % de produits bio dans les cantines à l'horizon 2022. L'offre est-elle suffisante pour assurer 20 % des volumes ?



Le Grenelle a été un déclencheur, mais le résultat n'a pas été à la hauteur des attentes. Le bio représente aujourd'hui 4 % des achats en restauration collective, probablement 10 % en restauration scolaire et moins de 1 % dans les établissements de santé, les hôpitaux… 20 % de bio dans les cantines est un bon objectif, ambitieux mais atteignable. Aller au-delà demande plus d'engagement, avec un vrai projet d'équipe. Côté offre, nous arrivons pour l'instant à suivre et n'avons pas d'inquiétude : en parallèle, le monde agricole fait sa mue. Un maraicher sur deux qui s'installe veut le faire en bio aujourd'hui. Nous complétons lorsqu'il n'y a pas d'offre locale. Nous sommes en quelque sorte le chaînon manquant. Nous avons constitué un réseau (l'association Manger Bio ici et Maintenant) avec la vingtaine de plateformes équivalentes à la nôtre. Et nous soutenons la création de plateformes dans les territoires où elles n'existent pas, comme en Bourgogne-Franche Comté ou en Paca. Nous travaillons également avec la fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab), le réseau Un plus bio qui fédère les cantines bio, ou encore Les Pieds dans le plat, qui réunit des chefs et des diététiciens engagés pour le bio en restauration collective.

#Agriculture_De_Demain

www.actu-environnement.com


          “ 20 % de bio dans les cantines est un bon objectif, ambitieux mais atteignable ”