Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Lutte contre les adventices

Gestion de l’enherbement en agriculture de conservation



Utiliser l’allélopathie; une solution d’avenir



Les cultures allélopathiques, (le contrôle des adventices au moyen de composés phytotoxiques produits par la culture elle-même), devrait figurer parmi les alternatives au désherbage chimique selon Judith Wirth. Des molécules naturelles à « effet herbicide » sont libérées par volatilisation, lessivage, lixiviation, décomposition des résidus ou exsudation racinaires par les plantes vivantes ou les débris végétaux. Ces cultures peuvent être utilisées dans une rotation, mais aussi en tant que culture intermédiaire ou résidus de culture. Selon les essais réalisés par Agroscope, le « sarrasin libère des exsudats présentant un effet allélopathique plus élevé lorsqu’il a été mis en contact avec l’amarante préalablement ». Le groupe de recherche tente donc d’identifier les « molécules responsables de cette inhibition » afin de sélectionner ultérieurement des couverts plus efficaces contre les adventices.



www.terre-net.fr



#Agriculture_de_conservation #Conseil_agronomiques #Adventices #Désherbages


          Lutte contre les adventices