Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

À Casablanca-Settat, l’opération de vaccination débuté en janvier dernier, se poursuit sur tout le bétail

Le cheptel de la région Casablanca-Settat est « en bonne santé » et fait l'objet d’un suivi de très près de la part de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et des vétérinaires, rassure la Direction régionale de l’agriculture (DRA).



Il s’agit des bovins, ovins et caprins. Compte tenu de la faible pluviométrie qui a lourdement impacté les pâturages et les cultures fourragères, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a donc mis en place un programme national de protection du cheptel basé sur la distribution d’orge subventionnée, au prix fixe de 2 DH/kg (200 DH/qt). Par conséquent, les éleveurs de la région de Casablanca-Settat, qui représente 11% environ du cheptel national, ont eu droit à une dotation globale de 250.000 tonnes. D’après des statistiques officielles, la région de Casablanca-Settat comptait, en 2019, quelque 2,2 millions de têtes de bétail, dont un effectif de 500.000 moutons « Sardi », soit 20% de l’effectif national de cette race, qui se trouve concentrée dans la province de Settat.



www.agrimaroc.ma

#Maroc #Santé_animale #Vaccination


          À Casablanca-Settat, l’opération de vaccination débuté en janvier dernier, se poursuit sur tout le bétail