Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Conjoncture laitière Européenne: Vers une crise « bien plus longue et profonde que les deux précédentes »

Si aucun pays européen ne semble épargné par la baisse du prix du lait, les stratégies adoptées pour faire face à la crise diffèrent selon les situations. Si certains demandent aux éleveurs de lever le pied sur la production, d'autres n'en voient pas la nécessité. Certains pays tentent de relancer la filière à coup de campagne de promotion, tandis que d'autres appellent au patriotisme. Si la France connaît une petite accalmie, avec l’arrêt de la baisse des cours du beurre et de la poudre, elle pourrait être de courte durée selon l’Idele, compte tenu des « situations économiques dégradées de nombreux pays importateurs de produits laitiers dans le monde ». En Europe, la production de lait devrait rester soutenue au cours du printemps et être nettement supérieure à la demande, avec une évolution positive dans ¾ des pays membres. La croissance devrait tout de même être plus modérée qu’au cours du premier trimestre, avec une hausse de 1 % anticipée pour le second semestre comparé à 2019. Mais « les volumes supplémentaires accentueront le déséquilibre entre l’offre et la demande amorcé depuis le confinement ». « Les filières laitières demeurent confrontées à d’importants bouleversements des débouchés sur le marché communautaire et au ralentissement de la demande sur les pays tiers, même si les expéditions reprennent vers la Chine ».



#Lait #Elevage_Laitier #Elevage



SOURCE: www.agri-mutuel.com


          Conjoncture laitière Européenne: Vers une crise « bien plus longue et profonde que les deux précédentes »