Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

La récente détection du HLB au Kenya le rapproche de la production d’agrumes en Afrique australe

Le huanglongbing (HLB), ou maladie de verdissement asiatique, a été détecté au Kenya quatre ans après la découverte dans le pays du vecteur de la maladie, le psylle asiatique des agrumes (ACP). Du fait, de la place qu’occupe les agrumes dans la production agricole sud-africaine, les kenyans ont tiré la sonnette d’alarme.



«La récente détection du HLB au Kenya le rapproche considérablement de la production d’agrumes en Afrique australe. Dans les pays d’Afrique australe, une surveillance d’alerte précoce a été lancée à Eswatini, au Zimbabwe, en Namibie, en Angola, en Zambie et au Mozambique, sans détection de Las ou ACP dans ces pays jusqu’à présent. » En Afrique du Sud, les scientifiques ont lancé des enquêtes de détection précoce coordonnées pour les ACP utilisant des pièges collants dans les vergers commerciaux de Letsitele et des régions d’Onderberg dans le Limpopo. Le Citrus Research International (CRI) a informé les producteurs qu’ils devraient commencer à faire de même, en particulier les producteurs proches des pays voisins. Par ailleurs, douze inspecteurs du Département sud-africain de l’agriculture, de la réforme agraire et du développement rural formés à la détection du psylle asiatique des agrumes, se préparent déjà à la prévention de la maladie.



www.agrimaroc.ma

#Kenya #Agrumes #Maladies_de_plantes


           La récente détection du HLB au Kenya le rapproche de la production d’agrumes en Afrique australe