Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

L'urine humaine, fertilisant de l'agriculture de demain ?

Et si votre or jaune atterrissait dans des champs d'Ile-de-France ? Au printemps 2019, de l'urine humaine a été épandue comme engrais sur 7000 m2 de cultures de céréales (blé, maïs et colza) dans l'Essonne et dans les Yvelines.



Cette expérimentation a été menée avec de nombreux partenaires dont la Chambre d'agriculture d'Ile-de-France. « En serre, nous avons montré une qualité et un rendement équivalents avec de l'urine humaine par rapport aux engrais conventionnels. La première contient en plus un cocktail de nutriments », s'enthousiasme Fabien Esculier, responsable du programme de recherche-action Optimisation des cycles carbone, azote et phosphore en ville. Pour se nourrir, les plantes ont besoin d'azote, de phosphore et de potassium, que l'on retrouve dans les engrais de synthèse. « Depuis cent ans, nous sommes entrés dans un système non soutenable. Cela crée des pollutions dans les rivières, nitrates et marées vertes notamment. On peut recycler l'urine et en faire un engrais naturel au lieu d'un déchet », démontre Fabien Esculier dans sa thèse. Des essais agronomiques ont alors été mis en place pour tester l'efficacité fertilisante de différents urino fertilisants sur blé, colza et maïs grain depuis deux ans. D'après les premiers résultats, « un kilogramme d'azote contenu dans un urino fertilisant a le même effet qu'un kilogramme d'engrais minéral, à la différence de l’azote des engrais organiques (lisiers) dont l’efficacité est moindre à court terme ». Récompensée par plus d’une dizaine de prix d’innovation en l’espace d’un an, La start-up Toopi Organics envisage d'ouvrir d’ici fin 2020 une première unité de production en Gironde capable de transformer 750 000 litres d’urine par an. Si ces premières avancées se montrent prometteuses et en faveur d'une agriculture durable, il reste encore du chemin... notamment vis-à-vis de l'acceptabilité générale.



#Fertilisant #Engrais #Agriculture_De_Demain



SOURCE: www.terre-net.fr


           L'urine humaine, fertilisant de l'agriculture de demain ?