Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Les dégâts que peuvent causer les pyrales sur les cultures de maïs

Le maïs sucré est vulnérable aux attaques des chenilles de la pyrale de la fin du stade verticille jusqu'à la récolte. Les chenilles peuvent s'attaquer à toutes les parties de l'appareil aérien de la plante, mais les dégâts les plus importants du point de vue économique résultent des attaques sur les épis.



La pyrale est susceptible de provoquer des dégâts directs de plusieurs quintaux par la baisse du Poids de Mille Grains et par la casse des tiges et des pédoncules. Elle provoque aussi des dégâts indirects, lorsque la seconde génération se développe sur les épis et crée des portes d’entrée au Fusarium de la section liseola, responsable de la production des fumonisines. Les conséquences en terme de qualité sanitaire sont alors importantes. Pertes de rendement de 20 à 30% : réduction du nombre et de la taille des grains, épis au sol, etc. Difficulté de récolte : phénomène de verse lié à l’attaque des tiges. Développement de champignons qui ont une incidence sur la qualité des semences, la qualité sanitaire et le développement de mycotoxines.



#Maïs #Pyrale_du_maïs #Ravageurs



SOURCE: www.fiches.arvalis-infos.fr



Lire aussi

Cycle de développement de la pyrale du maïs; à l'adresse: www.talkag.com


          Les dégâts que peuvent causer les pyrales sur les cultures de maïs