Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Après la crise pétrolière, les espoirs du sucre ont fondu

Après une crise historique, les industriels du sucre pensaient être sortis d'affaire, fin 2019, mais patatras: la crise pétrolière provoquée par la pandémie de Covid-19 est passée par là, modifiant les grands équilibres mondiaux du secteur.



Depuis la crise sanitaire, «le sucre a perdu le tiers de sa valeur sur le marché mondial», constate Timothé Masson, économiste chargé des marchés à la CGB, syndicat des betteraviers français. Un constat terrible pour ces derniers et pour les industriels du sucre, notamment européens, qui espéraient se refaire une santé après une année marquée par des prix déprimés et des fermetures d'usines. Montée mi-février jusqu'à 15 cents américains, la livre de sucre brut est tombée il y a peu en-dessous des 8 cents, avant de remonter à 10. «Le coeur de la crise est avant tout lié à la crise du pétrole qui fait qu'au Brésil, il est plus intéressant de faire du sucre qu'on déverse sur le marché mondial (...) que de l'éthanol domestique qui s'est complètement écroulé à cause du pétrole», explique Timothé Masson à l'AFP. Un autre facteur de stimulation des exportations brésiliennes de sucre pour la récolte 2020-2021 «est la dévalorisation du real par rapport au dollar», selon un rapport récent de la compagnie nationale d'approvisionnement alimentaire au Brésil (Conab). Le real brésilien a perdu 30% de sa valeur face au dollar, monnaie du marché mondial du sucre, depuis la crise sanitaire.



#Sucre #Entreprises_sucrières #Covid_19



SOURCE: www.lefigaro.fr


           Après la crise pétrolière, les espoirs du sucre ont fondu