Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Le green deal, vers une mise au vert de la PAC

Le Green deal européen se tourne vers une agriculture plus protectrice des sols et de la biodiversité et moins utilisatrice de pesticides. Des objectifs qui n’aideront pas si rien n’est mis en place pour soutenir les agriculteurs.



La Commission veut verdir la Politique agricole commune (Pac); une proposition bien accueillie par le ministre de l’Agriculture français, mais décriée par le président du Copa-Cogeca qui regroupe les syndicats d’agriculteurs majoritaires en Europe parlant même d’une attaque envers l’agriculture européenne. Les propositions réjouiront tous ceux qui se mobilisent pour l’environnement. Ce Green deal doté de 15 milliards d’euros veut accélérer les conversions en bio pour atteindre 25 % des surfaces contre 7,5 % aujourd’hui; ainsi que la réduction de l’utilisation des pesticides de moitié d’ici 10 ans et la mise en place d’un étiquetage nutritionnel obligatoire pour une meilleure prise en compte de la biodiversité. Pourtant, un bémol dans ce Green deal, car les aides directes versées à l’agriculture dans le cadre de la Politique agricole commune devraient à nouveau baisser, ce qui n’est pas au goût de tous. Il faut aussi faire attention à certains points qui débouchent sur des impasses. Pour changer, il faut en avoir les moyens, disposer du revenu nécessaire et s’appuyer sur des transferts de compétences. La France s’était déjà engagée auparavant à à réduire les pesticides de 50 % en 10 ans; mais rien n’a vraiment changé. L’agriculture de conservation a montré qu’elle pouvait être performante tout en réduisant l’utilisation des pesticides. Et le Coronavirus a rappelé l’importance d’une agriculture nourricière.



Lire aussi Qu’est-ce que le Green Deal européen? à l’adresse www.talkag.com



www.ouest-france.fr



#Green_Deal #PAC #Législation #Agriculture #Aides_Aux_Agriculteurs_ #Agriculture_Biologique #Agriculture_de_conservation


            Le green deal, vers une mise au vert de la PAC