https://www.talkag.com/post/?src=35609 "/> https://www.talkag.com/post/?src=35609 " /> [Chronique] Les matières premières agricoles: Le sucre au 4 juin 2020

Voir plus de contenu
ou




Traore Phénix Mensah

[Chronique] Les matières premières agricoles: Le sucre au 4 juin 2020



"Personne ne s'attend à ce que les prix retrouvent leurs niveaux de la mi-février. Cependant, avec les fonds d'investissements qui sont plus actifs à l'achat, les producteurs sont sans doute impatients de voir si les prix grimperont encore davantage", a expliqué un négociant à Reuters.



En effet, le sucre roux a terminé jeudi soir à 11,73 cents la livre (lb) sur la place financière de New York, parti de 10,91 cents à la clôture vendredi 29 mai dernier. Un marché en net déport, la première échéance cotant quelque $ 20 de plus que la seconde, ce qui révèle une forte demande immédiate pour du sucre. De son côté, le sucre blanc s'est également très bien tenu : parti de $ 362,20 la tonne en fin de semaine du 25 mai, il a terminé à Londres jeudi soir à $ 384,80.

Le 03 juin dernier, l'analyste et courtier new yorkais FCStone a annoncé que le marché mondial du sucre basculerait d'une situation déficitaire à un léger excédent pendant la nouvelle campagne 2020/21 qui démarrera en octobre. En effet, la ceinture sucrière du centre-sud brésilien devrait produire cette année 40% de sucre de plus que la campagne dernière, à 37,4 Mt, ce qui est un record de tous les temps. Ceci dit, faiblesse des cours du pétrole et la chute de demande en carburant en raison des mesures de confinement ont conduit les raffineries de canne à se porter sur la production de sucre au lieu d'éthanol. Quant à l'Inde, sa production devrait se redresser en 2020/21 suite à la sécheresse cette année, FCStone estimant sa production à 30,2 Mt soit 11,9% de plus que l'actuelle campagne. En revanche, la production thaïlandaise, un autre gros acteur sur la scène sucrière mondiale, devrait enregistrer une deuxième année consécutive de baisse de production, avec 7,9 Mt en 2020/21 contre 8,5 Mt cette campagne et près de 15 Mt il y a deux ans.

FCStone estime donc que la consommation ne progressera que de 0,4% en 2020/21, soit un rythme moins soutenu que les années précédentes, non seulement à cause des mesures de confinement liées au coronavirus mais aussi parce que les industries fabricant des confiseries et des sodas ont réduit la voilure face à la guerre menée contre la consommation de ce type de produits pour des raisons de santé publique.

Côté Afrique, l'Egypte a annoncé hier interdire pendant 3 mois l'importation de sucre roux et blanc sauf autorisation spéciale et utilisation pharmaceutique, et ce afin de protéger l'industrie locale. En effet, le prix du sucre importé était tombé en dessous de celui produit localement.La Tanzanie a lancé une vaste offensive pour démasquer les traders locaux de sucre qui ont fait grimper les prix sur le marché local dernièrement. La demande nationale est de 470 000 t, selon le ministre de l'Agriculture, Japhet Hasunga, alors que la capacité installée des cinq raffineries locales était de 378 000 t en 2019.

L'Organisation internationale du sucre (OIS), estime que le déficit mondial cette campagne 2019/20 sera le plus élevé depuis 11 ans ; il devrait atteindre 9,3 Mt, a calculé l'Organisation. Ceci dit, cela ne tient pas compte de l'impact du coronavirus sur la demande car elle ne dispose pas encore des chiffres pays par pays ; l'OIS estime à 2,1 Mt cette baisse de consommation liée au virus et ce, jusqu'au mois de mai. Elle s'attend à des pertes encore plus importantes lorsque les chiffres nationaux seront disponibles. Rappelons que les prix mondiaux du sucre roux avaient atteint 15,90 cents/lb en février, un plus haut en 3 ans, mais avaient depuis perdu environ 30%. L'OIS estime la production en 2019/20 à 166,8 Mt, en baisse de 4,4% sur la précédente saison, face à une demande estimée à 176,1 Mt, en hausse de 1,3% par rapport à 2018/19 mais sans tenir compte de la Covid-19.



#Chronique_Matières_premières_agricoles #Sucre



SOURCE: www.commodafrica.com



LIRE AUSSI: [Chronique] Les matières premières agricoles: Le riz au 4 juin 2020=> www.talkag.com


          [Chronique] Les matières premières agricoles: Le sucre au 4 juin 2020