Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Échauffement des fourrages : Mieux comprendre le mécanisme de fermentation et d’échauffement

Vous êtes polyculteur ou éleveur et vous stockez une grande quantité de fourrages ? Sachez que de mauvaises conditions de séchage, une humidité élevée, un tassement excessif ou encore une aération insuffisante peuvent entraîner une sur-fermentation et déclencher à terme un incendie.



Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour expliquer l’intensité d’une fermentation menant à une combustion spontanée, et en tout premier lieu la température au moment de la récolte. Cela peut également dépendre de l’espèce de fourrage cultivée, et du niveau de fertilisation de la prairie. Les fourrages stockés encore humides peuvent fermenter. Outre la dépréciation de leur qualité nutritive, ce processus de combustion lente entraîne à l’intérieur des balles un accroissement important de la température. Cette sur-fermentation, qui peut s’étaler sur plusieurs semaines, peut déclencher un incendie : c’est l’auto-inflammation. L’échauffement des fourrages compte parmi les premières causes d’incendie dans l’activité agricole en particulier lors des années pluvieuses où la récolte ne se fait pas dans de bonnes conditions de taux d’humidité.



#Fenaison #Fourrage #Herbe #Foin #Conseils_En_Elevage_



SOURCE: agrisur.fr


          Échauffement des fourrages : Mieux comprendre le mécanisme de fermentation et d’échauffement