Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Des possibles difficultés d’approvisionnement en paille, selon le BCPF

Le bureau commun des pailles et fourrages (BCPF) appelle « à s'organiser pour anticiper au maximum les besoins des acheteurs de paille », face à une baisse des surfaces de céréales à paille cette campagne et une moisson plus précoce.



Dans un communiqué du 5 juin 2020, le Bureau commun des pailles et fourrages (BCPF), qui regroupe les producteurs (AGPB) et les utilisateurs de paille, appelle les agriculteurs (éleveurs et céréaliers) à « s’organiser pour ne pas subir » le manque de fourrages à venir cet été. Surfaces de céréales à paille pour la récolte 2020 en baisse, diminution de la biomasse et moisson plus précoce (conséquences d’une période de sécheresse persistante au printemps) font craindre « des difficultés d’approvisionnement pour les différents débouchés de la paille ». Face à ce constat, « il est important de s’organiser pour anticiper au maximum les besoins des différents acheteurs, notamment les éleveurs », souligne Pol Griffon, président du BCPF. Il observe d’ailleurs que plusieurs FDSEA ont déjà invité les éleveurs à organiser au plus vite leur approvisionnement via le « le développement de sites d’échanges de fourrages ». Par ailleurs, le BCPF invite les agriculteurs à « sécuriser leur transaction au moyen d’un contrat en bonne et due forme ». Les organisations syndicales et coopératives membres du BCPF rappellent enfin qu’elles militent « depuis de nombreuses années » pour une « véritable organisation de la filière paille », afin que « ce marché ne dépende pas seulement de la loi de l’offre et de la demande ».



#Fourrage #Paille #Sécheresse #Eleveur



SOURCE: terres-et-territoires.com


          Des possibles difficultés d’approvisionnement en paille, selon le BCPF