Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

En Côte d’Ivoire, le Conseil Café Cacao (CCC) à l’écoute des exportateurs nationaux de cacao

En février dernier, les exportateurs nationaux de cacao en Côte d’Ivoire étaient montés au créneau estimant que leur survie même étant en jeu



À la suite, le CCC a diligenté un audit qui a révélé que les exportateurs nationaux lui payaient certains, y compris pour le stockage et la sécurité. Une première auprès des multinationales lors de l’achat des fèves excédentaires et une deuxième fois lors de l’exportation. Le double paiement, qui a ajouté 40,6 FCFA par kilo aux coûts d'exportation, était dû à une erreur dans le système de calcul des frais du CCC, a indiqué l'audit. Une autre réforme envisagée pour soutenir les exportateurs nationaux face aux multinationales est la réduction de la quantité de fèves que les exportateurs peuvent stocker à 2% de plus que les volumes pour lesquels ils ont des contrats d’exportation. Ce taux est de 10% actuellement. Une mesure qui permettrait de mettre à disposition des exportateurs nationaux un volume plus important de fèves.



www.commodafrica.com

#Exportateurs #Aides_Aux_Agriculteurs_


          En Côte d’Ivoire, le Conseil Café Cacao (CCC) à l’écoute des exportateurs nationaux de cacao