Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

En Côte d’Ivoire, le Conseil du Café-Cacao (CCC) devrait lancer prochainement des réformes dans la filière caca

L’objectif dans l’ensemble est de renforcer la position des exportateurs locaux face aux multinationales dans ce secteur qui est d’une importance vitale pour l’économie du pays



Parmi les réformes envisagées, figurent on peut noter, la suppression du tarif de 40,6 Fcfa/kg résultant du paiement par les opérateurs de divers frais aussi bien aux multinationales qu’au moment de l’exportation. A cela s’ajoute également la réduction des volumes stockables en excès par les exportateurs à 2 % de plus que le niveau des contrats contre 10 % auparavant. D’une façon générale, ces réformes s’inscrivent dans le cadre de la volonté de l’exécutif visant à améliorer les capacités des acteurs locaux opérant dans la transformation et l’exportation, deux segments encore dominés par les entreprises transnationales.



www.agenceecofin.com

#Café #Cacao #Côte_d_Ivoire


          En Côte d’Ivoire, le Conseil du Café-Cacao (CCC) devrait lancer prochainement des réformes dans la filière caca