Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Traitement au tarissement: Quelle stratégie privilégier ?

Au moment du tarissement, seul un traitement antibiotique intramammaire permettra d’éliminer les infections existantes et d’empêcher l’apparition de nouvelles infections au cours des premières semaines suivant le tarissement.



Toutefois, l’effet limité dans le temps des antibiotiques n’empêchera pas le déclenchement d’éventuelles nouvelles infections plus tard au cours de la période de tarissement. Pour ce faire, des recherches internationales préconisent l’utilisation d’un obturateur interne du canal du trayon combiné à un traitement antibiotique. Cet obturateur devra néanmoins être retiré afin qu’il ne s’introduise pas dans le système de traite. Ce dispositif se substitue au bouchon de kératine naturel et empêche les bactéries de s’infiltrer dans le canal du trayon. L’utilisation d’un obturateur interne du canal du trayon n’est possible qu’avec les vaches affichant un comptage cellulaire somatique (CCS) bas et que dans des conditions sanitaires irréprochables.L’éleveur devra néanmoins veiller à retirer l’obturateur de trayon interne après le vêlage afin que celui-ci ne s’introduise pas dans le système de traite. L’éleveur recherchera avec le vétérinaire le traitement de tarissement le plus adapté, et notera ses conclusions dans le cadre d’une procédure opératoire normalisée. Tout dépendra de la durée de tarissement, de l’apparition d’agents pathogènes de mammite spécifiques, du succès du traitement, des spécificités de la ferme, etc. L’observation du CCS des vaches peu avant puis juste après la période sèche permet d’évaluer objectivement le traitement de tarissement et, le cas échéant, d’adapter ce dernier.



#Tarissement #Mammites #Santé_Animale_ #Vaches_laitières #conseils_santé_animale



SOURCE: www6.angers-nantes.inra.fr



Lire aussi

Santé de la mamelle lors du tarissement de la vache; à l’adresse: www.talkag.com


          Traitement au tarissement: Quelle stratégie privilégier ?