Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

LA SILPHIE, UNE PLANTE RÉSISTANTE À LA SÉCHERESSE POUR L’ALIMENTATION DES BOVINS

Ces dernières semaines, certaines régions de l’Europe sont en proie à des sécheresses. Cette situation empire d’année en année et pousse les agriculteurs à trouver des solutions. Les plants de maïs, beaucoup utilisés pour l’alimentation des bovins sont menacés. Le soleil, ainsi que la chaleur qu’il dégage ne permettent pas une bonne floraison. Il existe pourtant une alternative qui se nomme la silphie. Qu’a t-elle de si particulier?





Présentation de la silphie



La silphie, de son nom scientifique Silphium perfoliatum, est une plante de la famille des Astéracées. Elle vient naturellement des régions tempérées d’Amérique du Nord. De nos jours, elle est répandue dans tous les états de l’est des Etats Unis et du Canada. En France, cette plante est cultivée sur près de 600 ha. L’allemagne, elle, en cultive plus de 6000 ha. La floraison de la silphie s’étale de mi-juillet à fin septembre.



C'est une plante herbacée vivace dont la taille peut atteindre 3,5 m. Les fleurs sont d’un jaune lumineux mesurant entre 6 et 8 cm. Elles sont particulièrement habitées par des abeilles et des insectes. Cette plante permet alors un rendement de plusieurs kg/ha de miel. En effet, elle est peu gourmande en eau même quand il fait chaud. C’est une plante écologique du fait qu’elle ait besoin de moins de produits phytosanitaires pour pousser. Une fois plantée, elle demande très peu d’attention. La silphie est destinée à la méthanisation, un procédé qui consiste à valoriser des effluents d’élevage. Ces derniers mélangés à des végétaux produisent du biogaz puis de l’électricité. C’est une plante qui intègre également l’alimentation des bovins.



Un fourrage même en temps de chaleur



Cette culture fréquente en Allemagne reste confidentielle en France jusqu'en 2018. En 2019, 160 hectares ont été semés dans les Vosges, en Haute-Saône et Haute-Marne, puis 750 hectares cette année dans 29 départements. Unique distributeur en France des graines de silphie, propriété de deux groupes agricoles allemands, le négoce de M. Perrein dispose de semences pour 3.000 hectares à mettre en terre l'année prochaine. C’est une plante qui peut être récoltée deux fois dans l’année pour l’alimentation des bovins. La première coupe a lieu début juin tandis que la deuxième début septembre. Elle est une bonne alternative aux plants de maïs qui souffrent actuellement de la sécheresse.



Une fertilisation est possible entre les récoltes. Le contenu en minéraux et oligo-éléments est plus élevé dans la silphie que dans le maïs. Cela est dû à la période de croissance plus longue que celle de maïs et des racines permanentes qui entrent dans un volume de sol plus grand. Ceci vraiment important pour une plante destinée au fourrage. En juin, l’importante teneur en eau de la plante n’est pas un problème dans la mesure où la plante est ensilée après un court moment de flétrissement. La silphie ne contient pas de substance toxique qui puisse affecter l’équilibre des bovins.





Quelques conseils de culture



Plusieurs variétés de Silphie existent, dont une grande partie sont des plantes ornementales. D'autres variétés plus rares sont exploitées par le monde agricole. Au vu de sa grande stature, la silphie a besoin d’un sol riche et frais capable de nourrir et d’absorber sa haute et ample matière végétale externe. C’est une plante qui s’adapte efficacement à la sécheresse. Trois (3) ou quatre (4) plants au m² suffisent amplement à assurer un bel effet de masse. L’arrosage doit être régulier surtout au cours du premier été qui suit la plantation. Ceci est important particulièrement en temps sec. Au bout d’un an ou deux, il n’y aura plus besoin d’arroser la culture en climat frais. Quant au climat sec, il faudra un peu plus longtemps. Un bon paillage peut économiser efficacement l'arrosage. C’est une plante rustique qui est particulièrement facile d’entretien. Enfin d’automne, il vous suffit de couper les tiges florales fanées.







TalkAg, le site de partage du savoir agricole est le lieu idéal pour vous tenir informer, apprendre et échanger. De nouveaux procédés et de nouvelles techniques y sont présentés pour une agriculture de demain de plus plus en biologique. La silphie est une plante permanente contrairement au maïs, une annuelle qu’il faut ressemer annuellement. Elle n’exige pas d’engrais, qu’elle réduit l’érosion et qu’elle ne nécessite aucune utilisation de pesticide. Son potentiel est tout simplement énorme.



#TALKAG #Silphie #Fourrage #Sécheresse #Bovins


          LA SILPHIE, UNE PLANTE RÉSISTANTE À LA SÉCHERESSE POUR L’ALIMENTATION DES BOVINS