Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

LES TECHNIQUES DE STOCKAGE ET DE CONSERVATION DU PIMENT

Le piment fait partie des cultures maraîchères qui rapportent en termes d’argent à son producteur. Pour cela, il faut maîtriser sa culture afin d’espérer jouir des fruits de ses efforts. Cependant, tout ne s’arrête pas qu’à la culture ; car, même si la production s’avère fructueuse, il faut ensuite conserver sur une longue durée sa récolte afin qu’elle ne pourrisse pas. C’est ainsi qu’intervient la conservation de son stock de piment. Comment conserver plus longtemps le piment ?





Bonnes pratiques pour la conservation et le stockage du piment



Il est important d’éviter le mélange des piments immatures jaunes avec des piments mûrs rouges ; car cela risquerait d’affecter la qualité marchande du produit. Toutefois, il ne faut pas récolter le piment trop tard au risque qu’il y ait apparition de taches noires. Ne surtout pas sécher la récolte sur de morceaux de tôles ou des rochers car ils se chauffent très vite et donc peuvent faire perdre au piment son arôme naturel. Il faut éviter aussi le séchage sur des sacs en plastique au risque d’accélérer la pourriture du piment.

Il faut noter que le principal ennemi du piment c’est l’humidité qui peut induire des moisissures et développer l’aflatoxine.



Pour réussir à mieux sécher le piment, il est préconisé d’utiliser un séchoir solaire ; qui a la faculté d’utiliser la chaleur du soleil pour sécher les fruits et les légumes. Le piment séché dans un séchoir solaire reste rouge vif. Le piment sèche plus vite, alors il n’y a pas formation de moisissures.



Conseils pour garder la qualité de son piment après la récolte



D’abord, il faut récolter pendant des jours ensoleillés et après que la rosée s’est asséchée pour éviter l’humidité. Ensuite, il faut sécher le piment pendant 4 à 10 jours sur une natte placée sur une plateforme ou des supports de bois. Chaque heure, il faut prendre soin de remuer le piment pour qu’il sèche de façon uniforme. Si le piment n’est pas bien séché en journée, il faut le laisser passer la nuit toujours étalé sur la même natte mais pas sous la rosée. Il faut aussi classer les piments pour s’assurer qu’ils ont la même taille et couleur. Vient maintenant l’étape de l’entreposage du piment qui doit se faire dans des sacs de jute puis disposés à des endroits secs, ombrageux et ventilés. Enfin, placer les sacs sur des palettes.



La culture du piment comme déjà dit plus haut est une culture rentable pour celui qui décide d'en cultiver. Seulement, pour jouir de cette rentabilité, il faut maîtriser les pratiques culturales et appliquer les bonnes règles de stockage et de conservation après la récolte.



Lire aussi ÉLÉMENTS À PRENDRE EN COMPTE POUR BIEN CULTIVER LE PIMENT AU TOGO à l'adresse www.talkag.com



#Piment #Stockage #Conseil_agronomiques



#Piment


           LES TECHNIQUES DE STOCKAGE ET DE CONSERVATION DU PIMENT