Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

LE PHOSMET, INSECTICIDE PERMETTANT DE LUTTER CONTRE LES RAVAGEURS D’AUTOMNE DU COLZA

Le phosmet est un insecticide utilisé sur les plantes et les animaux. Son utilisation se fait principalement sur les pommiers afin de lutter contre le carpocapse. Il est également appliqué sur de nombreuses autres cultures ornementales et fruitières ; ainsi que sur la vigne pour lutter notamment contre les acariens, les pucerons et les mouches des fruits. Initialement interdit, l’Etat français pense à sa ré approbation pour protéger le colza.





Une discorde autour du phosmet



Le phosmet est un produit phytosanitaire à l’examen au niveau de la Commission européenne pour une ré-autorisation d’utilisation. Notons qu’il figure sur la liste des substances extrêmement dangereuses de la planification d'urgence des États-Unis. Il est donc considéré comme hautement toxique pour les abeilles.



Selon Terres Inovia, les processus de décision politique et réglementaire en matière de protection phytosanitaire doivent élargir leur champ d’évaluation ; et ainsi prendre en compte, de manière plus forte, les principes de la protection intégrée. Illustration avec le cas urgent de la réapprobation du phosmet. Cette réapprobation est bénéfique pour les cultures de colza, ainsi que pour l’environnement et la biodiversité en général.





L’utilisation du phosmet dans le colza



La protection intégrée est, dans l’Union Européenne, la méthode de référence sur laquelle la protection des cultures doit être conduite. La lutte contre les ravageurs d’automne du colza, telle qu’elle est aujourd’hui pratiquée par les producteurs français, est complètement guidée par ces principes. Les techniques concernées par cette protection intégrée sont : Des leviers agronomiques préventifs, le levier génétique et le levier chimique raisonné.



Les leviers agronomiques préventifs, ont une efficacité moyenne et accroissent la capacité de la culture à supporter les attaques sans voir son rendement affecté. Cette technique est donc incarnée par les semis précoces, une alimentation azotée suffisante et l'association d’une culture de colza à une légumineuse. Notons que le levier génétique est relativement d’efficacité faible. Quant au levier chimique raisonné, il ne repose plus que sur deux familles de molécules et modes d’action : phosmet et pyréthrinoïdes. Alors que les pyréthrinoïdes connaissent une situation de résistance élevée à très élevée, les rendant inefficaces sur une part de plus en plus large du territoire, cela fait du phosmet le pivot de la lutte.



Combiner ces différents leviers de protection intégrée n’empêche pas, aujourd’hui, une situation sanitaire très compliquée pour la culture du colza. En effet, cette dernière a besoin de nouvelles solutions aux différents problèmes auxquels elle fait face : perte d’efficacité du pyréthrinoïde, les aléas climatiques, la sécheresse,...





L’impact d’une non ré approbation



Quelles sont les conséquences d’une non ré approbation du phosmet pour lutter contre les ravageurs d’automne du colza ? Elles seront de toutes les façons catastrophiques. Terres Inovia estime que les surfaces de colza plafonneraient à 900 000 ha les bonnes années, et à 700 000 ha les années à implantation difficile. Les secteurs géographiques les plus touchés sont les fameuses zones intermédiaires ; où le colza constitue depuis plusieurs décennies une culture clé dans des assolements à dominante céréalière.



Une non ré-autorisation du phosmet créerait des conséquences immenses sur les plans environnementaux, économiques et sociaux. On peut citer : la mise à mal de l’économie agricole et celle de la filière colza ; perte de 160.000 tonnes de production de tourteaux français face une telle réduction de graines ; les pollinisateurs sauvages comme l’abeille domestique se trouveraient en situation de famine en sortie d’hiver sur une large part du territoire.



#Phosmet #Insecticides #Phytos #Colza



#Insecticides


          LE PHOSMET, INSECTICIDE PERMETTANT DE LUTTER CONTRE LES RAVAGEURS D’AUTOMNE DU COLZA