Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

LA PRÉPARATION DU SOL : PREMIÈRE ÉTAPE POUR LA RÉUSSITE DE LA CULTURE DE LA CAROTTE

La Carotte (Daucus carota L.) est une plante de la famille des Ombellifères. Cette plante a un cycle qui dure deux ans. La première année où elle est produite pour être consommée. Si elle n’est pas récoltée, la seconde année on la laisse se développer jusqu’à ce qu’elle ne produise des semences pour le futur semis. La culture de la carotte intervient entre les mois de mars et de novembre. Cependant, pour espérer un rendement optimum, il faut suivre des étapes importantes. La première qui nous intéresse dans cet article est la préparation du sol. Comment réussir à préparer le sol avant le semis de la carotte ?



Le choix du terrain, la première étape et la plus importante pour la culture de la carotte



De manière générale, le sol est un facteur essentiel de réussite d’une culture. Le sol pour cultiver la carotte se choisit en fonction de ses qualités chimiques et physiques. Il faut surtout prendre soin d’épurer le sol en éliminant tous les obstacles possibles qui pourraient entraver au développement de la plante (cailloux, résidus de cultures décomposés…) .

Toutefois, il faut éviter les sols lourds et asphyxiants, qui peuvent provoquer la pourriture des racines ou la multiplication des petites racines secondaires. Si les sols sableux possèdent la meilleure structure pour le développement de la carotte, la présence de nématodes à galles y limite la culture en saison fraîche. Les parcelles envahies par l’herbe à oignons doivent être évitées car il n’existe pas de moyen de lutte en cours de culture.



Il est très important de savoir que la rotation est nécessaire en culture de carotte. Il est conseillé d’attendre 3 à 5 ans pour réimplanter la carotte sur une même parcelle afin d’éviter une diminution des rendements, de la qualité.



Préparation du terrain choisi pour le semis de la carotte



La carotte est une plante très exigeante et a donc besoin d’une bonne préparation du sol avant implantation.



Amendement pour le maintien de la fertilité du sol



Pour maintenir la fertilité du sol, il faut procéder à une analyse chimique du sol pour adapter au mieux la fertilisation et d’apporter les amendements organiques et les fumures de redressement optimales.

Toutefois, à défaut d’analyse, il faut savoir que les apports nécessaires en amendements de fond, pour 1000 m² de culture de carotte, sont de l’ordre de 1 à 2 tonnes de fumure organique bien décomposée. La matière organique devra être apportée plusieurs semaines avant puis bien mélangée à la terre pendant le travail du sol, avec par exemple le passage de griffe en profondeur.

Il est très important de procéder à cet amendement de fond avec de la matière organique afin d’enrichir le sol en éléments principaux (NPK) mais aussi en oligo-éléments (cuivre, fer, zinc…), qui peuvent être des éléments limitants, si le sol n’en est pas assez bien pourvu, et entraîner une baisse de rendement.

Aussi, un amendement calcaire à base de chaux, ou de lithothamne est préconisé, notamment en sol acide puisque le calcium permet de maintenir ou d’élever le pH du sol. Il est nécessaire pour la carotte si le pH est inférieur à 6 et doit se faire avant l’apport de la fumure organique.



Mieux gérer la jachère



La jachère a des effets bénéfiques sur le sol : conservation de l’humidité et protection contre l’érosion par son couvert végétal, amélioration des propriétés physico-chimiques par enfouissement de la matière organique… Cependant, ces effets sont plus ou moins importants en fonction de la nature du sol, du type de couvert végétal, de l’entretien de la jachère et de sa durée. Celle-ci représente toujours un bénéfice sur les sols cultivés intensivement, afin de recréer un milieu naturel plus propice à l’agriculture.



Un bon travail du sol pour l’ameublir en profondeur et favoriser la bonne germination



La profondeur de travail du sol doit être comprise entre 25 et 30 cm. Sur des terres à zones compactes, il décompacter avant d’implanter la culture de carotte afin de ne pas gêner la formation du pivot. Il est nécessaire de procéder à un travail superficiel sur les 10-15 premiers centimètres, afin d’émietter les mottes en surface et de niveler le terrain pour une levée plus régulière.



En définitive, comme nous l’avons dit plus haut, l’étape de préparation du sol dans toutes sortes de culture est primordiale. Cela définit la réussite ou non de sa production. C’est pareille pour la culture de la carotte. Cependant, une fois que toutes les étapes de préparation de sol sont respectées, il faut procéder au semis. Comment réussir le semis de la carotte ?

#Carotte #Conseil_agronomiques



#Carotte


          LA PRÉPARATION DU SOL : PREMIÈRE ÉTAPE POUR LA RÉUSSITE DE LA CULTURE DE LA CAROTTE