Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

L’aviculture

La confédération française de l’aviculture attend plus de soutiens



Le président de la Confédération française de l'aviculture (CFA) a salué le grand travail de la filière foie gras mené depuis 2016. En se remettant en cause aux plans sanitaire et technique, elle a su rebondir, et ceci au prix de gros investissements. C'est aussi le cas en oeuf avec la mise aux normes sociétales et en volailles de chair pour retrouver de la compétitivité et reconquérir les marchés de la restauration hors domicile. Des besoins d'investissements chiffrés à 2,3 milliards d'euros rien qu'en filière chair. Le président du CFA compte sur tous les leviers, les éleveurs, les entreprises et ceux de l'État et des collectivités pour le Plan Grand Investissement. Le représentant du ministre de l'Agriculture, lui a assuré que « le GPI ne remplacera pas les PCAE, en précisant que de nouvelles modalités de ciblage verront le jour en 2019. »



www.pleinchamp.com



#Elevage #CFA #Volaille


          L’aviculture