Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Dégâts d'oiseaux sur tournesol: Conseils opérationnels

Il ne faut pas poser les effaroucheurs trop tôt, mais juste avant le stade sensible : de l’émergence à première paire de feuilles. Ne pas hésiter à déplacer les effaroucheurs sur la parcelle tous les 2/3 jours. Pour les effaroucheurs sonores, faire varier les signaux et les intervalles de diffusion. Observer le paysage avoisinant les cultures attaquées pour orienter les effaroucheurs en direction d’une alimentation alternative (comme des feuilles vertes, des baies, des glands, etc.). Envisager une combinaison d’effaroucheurs peut réduire l’accoutumance telle que l’utilisation de canons à gaz associés aux ballons/cerfs-volants ou associés aux moyens pyrotechniques par exemple. En fin de cycle, les déprédations sont globalement plus rares qu’à la levée et peuvent être occasionnées dès le début de la maturation par certains mammifères. Récolter tôt, dès que la maturité est atteinte, est la seule parade pour limiter les prélèvements de graines par les oiseaux. La réglementation offre par ailleurs la possibilité de réaliser des piégeages et tirs dits de « destruction » hors période de chasse sur les départements où l’espèce est classée "susceptible d’occasionner des dégâts".



#Semis #Semis_de_printemps #Tournesol #Conseil_agronomiques #Ravageurs



SOURCE: www.perspectives-agricoles.com



Lire aussi

Dégâts d'oiseaux sur tournesol: Les méthodes de lutte; à l’adresse: www.talkag.com


          Dégâts d'oiseaux sur tournesol: Conseils opérationnels