Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Quand et comment intervenir contre les scutigérelles ?

Contre ces ravageurs, il n’existe pas de technique de lutte curative. La méthode de lutte la plus répandue est l’utilisation d’insecticides microgranulés dans la raie de semis.



Difficile à observer car vif et préférant l’obscurité, ce sont surtout les traces et dégâts laissées par Scutigerella Immaculata qui permettent de détecter sa présence, généralement en foyers. Il faudra en particulier s’enquérir de l’état des radicelles ; leur consommation est une piste. La présence du millepatte peut être détecté en immergeant la racine et la terre qui l’entoure, dans une bassine ou un seau d’eau. Les scutigérelles sont sédentaires et s’installent au même endroit pour plusieurs années. Il est donc opportun d’appliquer un mode opératoire agronomique pour s’en débarrasser. La lutte passe d’abord par un travail du sol afin que ce dernier ne soit pas soufflé. L’élimination des résidus de culture vivaces doit également être envisagée. La fertilisation (avec engrais starter) représente également un atout : elle renforce les défenses des racines et donc leur résistance aux attaques. S’il n’existe pas d’insecticides véritablement efficace pour la lutte curative, il est bon d’anticiper un insecticide à micro-granulés dans les raies de semis. Les techniques culturales comme le travail du sol permettent également de réduire les populations de la plupart des myriapodes, notamment après des précédents favorables comme les prairies ou les jachères.



#Scutigérelle #Maïs #Betterave #Conseil_agronomiques #Ravageurs



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Les dégâts causés par les scutigérelles sur les cultures; à l’adresse: www.talkag.com


          Quand et comment intervenir contre les scutigérelles ?