Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

POUR GARDER PLUS LONGTEMPS TOUTES SES QUALITÉS, LE STOCKAGE DE LA BETTERAVE FOURRAGÈRE DOIT ÊTRE BIEN RÉALISÉ

La betterave fourragère est un excellent complément alimentaire dans la ration des animaux. Le stockage de la betterave fourragère est la méthode pour garder le légume dans un endroit sécurisé. Cependant, il convient de bien stocker la betterave fourragère afin qu’elle garde toutes ses qualités nutritionnelles dans la ration alimentaire des animaux. Sans aucun fermentation, elle se conserve pendant 4 à 5 mois durant l’hiver si elles sont saines et sans blessures. Comment réussir à garder le meilleur du légume pendant le stockage? Quel est l’apport du réseau social agricole TalkAG en ce qui concerne le stockage de la betterave fourragère?





Le stockage de la betterave fourragère se prépare dès le semis



D’abord, il faut pratiquer la rotation de culture sur une même parcelle pendant 4 ans avant de revenir une nouvelle fois à la betterave fourragère. Pour l’obtention de racines homogènes et facilement récoltables, il faut semer en bonne densité (120 à 130 000 graines l’hectare ). Il est impératif d’analyser le sol pour mesurer sa teneur en bore. Faire un apport en bore si cela est nécessaire. Cela évite une carence en bore et évite ainsi la maladie du cœur noir. Semer tôt également est conseillé (15 mars - 15 avril) . Le but est de permettre à la plante d’atteindre la maturité avant les premières gelées. Surtout, lutter contre les maladies et les parasites du sol ; et maîtriser au mieux les adventices. Une fois ces premières mesures prises, le premier paramètre pour un bon stockage de la betterave fourragère est validé.





La récolte est un aspect à ne pas négliger pour espérer réussir le stockage de la betterave fourragère



D’entrée, il faut savoir que les racines se récoltent entières, saines et à maturité. Lorsque les feuilles du bas du collet se dessèchent, il faut récolter. Récolter au bon moment et de la bonne manière garantit un bon arrachage sans chocs. Il vaut mieux garder quelques feuilles sur les racines afin de limiter les impacts au silo ; plutôt que des racines scalpées. Il faut éviter de mélanger les racines malades aux racines saines lors de la récolte. Une fois que la récolte est réussie, le deuxième paramètre pour un bon stockage de la betterave fourragère est validé.





La confection d’un silo pour le stockage de la betterave fourragère est primordiale



La betterave est un produit qui a besoin d’espace car, il respire et dégage de l’eau et de la chaleur. Il va de soi qu’il faut donc privilégier une bonne aération dans tas de betteraves. Et donc, il faut stocker de préférence à l’extérieur sur une aire bétonnée ou sur un sol sain. Lors de la fabrication du silo; il faut moins manipuler les racines. Orienter également le silo de sorte que les grands vents n’attaquent pas le front. Ceci, pour limiter les risques de gel des racines par temps froid. Surtout, éviter la couverture des betteraves avant les premières gelées. En privilégiant les silos longs plutôt que larges, il faut aussi prévoir des trous d’aération de 60 à 70 cm de diamètre tous les trois mètres si le tas est bâché.





Le betteravier éloigne le silo du gel pour permettre un bon stockage des racines



En cas de basses températures, les betteraves peuvent geler. Ainsi, ils peuvent pourrir. Dès que la température descend sous -5 °C, il faut couvrir le silo avec une bâche tendue à la base. Il faut surtout une bonne ventilation en laissant le sommet ouvert. En fonction de l'intensité du gel, on insère une couche de paille de 30 à 40 cm d’épaisseur. Dans ce cas, la bâche et la paille doivent être retirées dès la fin des risques de gelée pour éviter tout risque d’échauffement. Malgré ces précautions, si des betteraves gèlent au silo (ou en terre), il faut les laisser dégeler et les faire consommer très rapidement par les animaux.





TalkAG, la plateforme de partage du savoir agricole pour débattre de la problématique liée au stockage de la betterave fourragère



L’agriculture moderne de nos jours fait appel à internet pour sa métamorphose. L’agriculteur a maintenant la possibilité d’apprendre beaucoup plus vite des autres grâce au web. Le betteravier aujourd’hui, a à sa disposition la plateforme Talkag qui lui est dédiée. Grâce à Talkag, il sait dorénavant ce qu’il faut faire pour réussir sa culture de betteraves et les moyens efficaces pour conserver plus longtemps. Ceci est possible grâce aux différents échanges qu’il a avec les autres agriculteurs partout dans le monde à travers son téléphone portable ou son ordinateur. Talkag, c’est l’échange des techniques agricoles, des conseils agricoles.



En définitive, il faut retenir que pour réussir la conservation des betteraves fourragères, il faut soigner la culture. Soigner la culture revient à limiter les maladies et adventices. Il faut respecter les dimensions maximales recommandées pour le silo tout en prévoyant sa bonne aération. Enfin, il faut protéger les racines du gel, et retirer la protection lors du dégel. Les racine malades ou gelées ne doivent pas être stockées.



Lire aussi : Betteraves : Juillet et aôut, propices pour lutter contre les maladies à l'adresse www.talkag.com

#Betteraves #Stockage_à_la_ferme #Conseil_agronomiques #TalkAG


          POUR GARDER PLUS LONGTEMPS TOUTES SES QUALITÉS, LE STOCKAGE DE LA BETTERAVE FOURRAGÈRE DOIT ÊTRE BIEN RÉALISÉ