Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Impacts des boiteries sur la reproduction

Les boiteries réduisent l'observation des chaleurs, perturbent le cycle ovarien et entraînent une baisse de la production.



L'observation et la détection des chaleurs est une étape essentielle pour la réussite de la reproduction, qui nécessite un investissement journalier important en termes de temps de travail. Or, même si l’éleveur consacre du temps à cette observation, et même s’il y a une activité ovarienne normale, une vache qui souffre ne sera pas aussi démonstrative dans l’expression de ses chaleurs qu’une vache en pleine santé. De fait on constate moins de chevauchements des vaches qui souffrent des pieds. Hors période de chaleurs, les boiteries peuvent également conduire les animaux à limiter leurs déplacements. Cela conduit dans ce cas à une ingestion de ration moindre et à un amaigrissement des vaches. Cela a pour conséquence une baisse de la production, et une prolongation de l’anoestrus. De plus, le stress chronique engendré par les boiteries est un facteur perturbateur du contrôle hormonal conditionnant le cycle de reproduction des femelles. Les boiteries ont une influence réellement néfaste et coûteuse sur les paramètres de fécondité et de fertilité. Elles réduisent notablement les taux de réussite à l’insémination. Les IVV et les intervalles vêlage IA fécondante sont rallongés, fatalement les taux de gestation sont plus bas.



#Boiteries #Santé_animale #Elevage_Laitier



SOURCE: inra.dam.front.pad.brainsonic.com



Lire aussi

Les principales causes des boiteries en élevage laitier; à l’adresse: www.talkag.com


          Impacts des boiteries sur la reproduction