Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Les pucerons: dégâts sur les plantes

Si les pucerons sont si mal aimés, c'est parce qu'ils occasionnent des dégâts sur les plantes : déformations, décoloration, voire chute prématurée des feuilles, dessèchement des pousses, formation de fumagine...



Comme dégâts on remarque une boursouflure et craquelure de l'écorce ; affaiblissement général des plantes, qui deviennent plus sensibles aux maladies. Les pucerons se nourrissent, en quantité, de la sève des plantes, et pour y avoir accès, ils transpercent les tissus végétaux de leur appareil buccal. La plante se trouve ainsi affaiblie. Leur salive est irritante et toxique. Elle est responsable, notamment, des crispation du feuillage. Une partie de la sève absorbée est non digérée, et rejetée sous forme de miellat. Le miellat rejeté par le puceron favorise l'apparition de la fumagine, un champignon noir inhibiteur des échanges gazeux des plantes. La présence massive des pucerons provoque un flétrissement et une décoloration des plantes, une moindre croissance et un avortement des fleurs. D’autre part, ils transmettent des virus lorsqu’ils piquent la plante, comme, par exemple, la mosaïque du concombre, la mosaïque de la laitue...



#Pucerons #Cultures #Ravageurs



SOURCE: www.gerbeaud.com



Lire aussi

Les pucerons: Comment les reconnaître; à l’adresse: www.talkag.com


          Les pucerons: dégâts sur les plantes