Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Sitobion avenae ou puceron des épis

Comme son nom l’indique, Sitobion avenae se développe essentiellement sur épi, mais peut coloniser le limbe des feuilles supérieures. Il n’y a pas d’élément qui indique que sa présence en quantités importantes sur feuilles entraîne forcément une pullulation sur épis. En revanche, ce puceron peut être porteur des virus de la JNO : vigilance donc pour les jeunes céréales, à l’automne comme au printemps.



Après l'épiaison des céréales, il est important de savoir le reconnaître pour suivre son évolution car il peut être à l’origine de dégâts importants sur épis par prélèvement de sève du stade floraison au stade grain laiteux-pâteux. En aspirant la sève des plantes, ces pucerons induisent une limitation du poids de mille grains (PMG), voire du nombre de grains par épi en cas d’attaque précoce. D’une longueur comprise entre 1,3 et 3,3 mm, il présente des cornicules noires (appendices situés de part et d’autre de la partie postérieure de l’abdomen) avec des antennes noirâtres mesurant presque la longueur du corps. La couleur n’est pas caractéristique pour les aptères : elle peut varier du vert au rouge en passant par le jaune.



#Sitobion_avenae #Pucerons #Cultures #Céréales_à_paille #Ravageurs



SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/alerte-pucerons-dans-les-cereales-de-printemps- @/view-32037-arvarticle.html



Lire aussi

Comment reconnaître les espèces de pucerons qui colonisent les céréales à paille? à l’adresse: www.talkag.com


          Sitobion avenae ou puceron des épis