-35427 L’horticulture au Kenya: La filière floricole reprend des couleurs

Voir plus de contenu
ou




Traore Phénix Mensah

L’horticulture au Kenya: La filière floricole reprend des couleurs



L’industrie floricole qui à cause de la pandémie, avait stoppé ses activités depuis des semaines, retrouve le chemin de l’exportation. Les acteurs de la filière ont redouté une année 2020 catastrophique si les perturbations du marché liées au Coronavirus continuaient.



Déjà en 2019, la filière a connu une baisse de ses recettes de 9 milliards de shillings et donc en raison de la pandémie qui a sévit en Europe, son premier débouché, le régulateur avait indiqué que les pertes pour cette année pourraient augmenter de plus de la moitié si la situation continue. Mais, avec le relâchement des mesures de restriction sur le vieux continent, la demande en fleurs a été relancée du côté des centres de vente aux enchères situés aux Pays-Bas. Selon Clément Tulezi, CEO du Conseil floricole kenyan (KFC), les expéditions atteignent désormais 60 % de leur capacité normale contre 20 % au plus fort du confinement lié au coronavirus.

D’après le responsable, le principal facteur limitant la progression des exportations reste surtout la hausse des coûts de transport et la capacité limitée des cargos. En effet, le kilogramme de fleurs acheminé revient actuellement à 3,3 $ contre 1,5 $ un an plus tôt. Par ailleurs, les compagnies ne peuvent convoyer que 1 600 tonnes par semaine alors que les exportateurs disposent d’un potentiel de 4 000 tonnes.

#Horticulture #Floriculture #Exportation #Kenya



SOURCE: www.agenceecofin.com



LIRE AUSSI: L’horticulture au Kenya: La filière devant plusieurs défis à relever=> www.talkag.com


          L’horticulture au Kenya: La filière floricole reprend des couleurs